Label RUP Guadeloupe

Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Envoyer l'article par mail title=


Articles les plus populaires

»Féroce d’avocat

»Bandeau défilant

»Sauce chien

»"Kanasao" jus de canne 100% naturel.

»Les confitures

Accueil du site > Le café de Guadeloupe

Le café de Guadeloupe

Découvrez le café Bonifieur de Guadeloupe et la COPCAF (Coopérative des Producteurs de Café et de Cacao)

Le Café Bonifieur Botaniquement, ce type de café correspond à une mutation de la variété Typicade Coffea Arabica (Coste, 1968). Il est issu d’un plant de Java offert à Louis XIV qui le fit multiplier à Versailles. Un seul de ces plants fût introduit à la Martinique, d’où il gagna la Guadeloupe (1726). Les caféiers actuels en sont les descendants, ce qui confère au produit une spécificité et une valeur patrimoniale forte.

Qualités spécifiques : l’Arabica de type Bourbon cultivé en Guadeloupe n’a subi ni greffe, ni hybridation. La présence importante de corps gras dans la composition des grains est l’une des qualités majeures de la variété ; il en découle une acidité d’une finesse significative.

Spécificités de l’environnement : sols volcaniques, climat tropical et sites ombragés sont des conditions idéales pour obtenir les meilleurs cafés. Le café de Guadeloupe est cultivé en Côte sous Le Vent qui réunit toutes les caractéristiques essentielles.

Historique : la Guadeloupe a été au XIXème siècle un exportateur de café de première qualité. Jusqu’à 4000 tonnes étaient exportées vers la France. Le café "Bonifieur" était mélangé aux autres cafés d’Amérique afin d’en améliorer le goût. Le café de Guadeloupe était conditionné en tonneaux tandis que les cafés de moindre qualité étaient transportés en vrac, dans des sacs de jute ou de sisal. Le café "Bonifieur" de Guadeloupe bénéficie d’une notoriété acquise au XIVème siècle, qui perdure non seulement localement mais aussi chez les torréfacteurs importateurs d’Europe.

La Copcaf : Coopérative des Producteurs de Café et de Cacao

La coopérative de café de la Côte sous le vent, se sont regroupés au sein de la COPCAF (coopérative rassemblant les planteurs de café de Guadeloupe). Cette instance apporte aux planteurs une assistance technique et administrative, notamment la réhabilitation de nouvelles zones de plantation ou la coordination de l’aide au développement dans le cadre de plans régionaux.

Aujourd’hui, il y a une cinquantaine de producteurs installés entre Capesterre Belle Eau et pointe-Noire, sur une superficie d’environ 100 hectares. La coopérative dispose d’un outil, financé par l’Europe et le Conseil Régional de Guadeloupe, comprenant : une plateforme complète de transformation du café, des systèmes de séchage au soleil, une décortiqueuse, une trieuse et un torréfacteur.

La stratégie de développement de la coopérative

Le positionnement très haut de gamme du café de Guadeloupe lui permet de se démarquer de la concurrence sur un marché saturé de café de grande consommation. Par conséquent, la promotion de ce café aux qualités exceptionnelles est essentielle au développement durable et pérenne de la filière.